Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Me voilà rentrée de mes aventures savoyardes qui, il faut bien le dire, inquiétaient tout le monde, ne serait-ce parce qu’il était vaguement question que je profite du week-end pour faire du sport…

Soyez donc rassurés : j’en ai fait un peu et pourtant, je vais bien.

 

Le Festilivres d’Ugine s’est déroulé de façon idyllique. J’y ai dédicacé quelques Narcogenèse en avant-première. L’équipe organisatrice, composée de Roland Guillot et Emmanuel Lombard pour la mairie et de bénévoles d’une gentillesse rare (dont notre chauffeur, Roger), avait, en outre, tout prévu pour que nous nous sentions véritablement accueillis, dont des activités dans un centre de remise en forme et une promenade en raquette (et oui ! Prenez-en de la graine, à Nantes, où la seule réponse que l’on obtient si on ose évoquer une seconde de détente, c’est « Oh écoute, la diva, si tu continues, on te jette à la flotte, ça te fera les adducteurs… »).

 

Le corps enseignant savoyard, représenté par Madame Buisson (documentaliste) du collège Jeanne d’Arc d’Albertville et Mesdames Meissimilly (documentaliste) et Colombet (français) du collège d’Ugine, m’a également accueillie avec professionnalisme, chaleur et enthousiasme. Les 5e Merlin et Perceval avaient préparé des questions et m’ont également donné leur avis sur le Clairvoyage. C’était un vrai plaisir de parler à des élèves aussi sages et intéressés ! Quant aux 6eme de Madame Collombet, je les ai fait écrire et attends avec impatience leurs travaux sur notre Atelier des Fées.

 

Comme quoi, l’Education Nationale ne va pas si mal, du moins, du côté de ses représentants actifs.

 

Bref, Ugine, ça a été de bonnes rencontres avec les élèves, beaucoup de nourriture et un peu de sport (« Si tu veux faire du lard, tente le sport Savoyard »), mais aussi des découvertes: Juliette Saumande, auteur pour album jeunesse, qui aime comme moi les princesses au petit pois, Hervé Gourdet, illustrateur et éditeur, qui a un chouette festival dans les Ardennes, Erik L’Homme que je ne connaissais pas et qui s’avère être aussi charmant que drôle, et André-François Ruaud, que je connaissais en tant que lectrice et avec qui échanger a été un vrai plaisir.

 

Vendredi prochain, c’est Nantes chez l’Atalante. Autant vous dire que l’ambiance va légèrement changer. Si on me jette un morceau de pain de mie de la veille et qu’on m’autorise à aller aux toilettes, je pourrai déjà m’estimer heureuse.

 

Et samedi, c’est Rennes, à la librairie Critic, café-vodka-et bons moments avec des gens que j’apprécie é-nor-mé-ment. Parait qu’on vient me chercher avec la camionnette de l’Agence Tous Risques. Je ne sais toujours pas comment je dois le prendre.

 

Enfin, c’est la Bretagne… Si je reviens vivante et moralement saine, ce sera déjà miraculeux.

Tag(s) : #Les dernières nouvelles

Partager cet article

Repost 0